Contactez-nous - Tél. 04 72 77 74 74 - Fax. 04 72 77 74 75 - 7 rue Antoine de Saint-Exupéry - 69002 Lyon

Avocat droit du dommage corporel à Lyon

L'évolution de la société tant en matière médicale que sur le plan des nouvelles technologies est à l'origine de la naissance de nouveaux risques pour le justiciable.

Désormais, nul n'est à l'abri d'un accident.

Qu'il s'agisse d'accidents de la circulation, d'accidents médicaux, de contaminations de toute sorte, il existe désormais des dispositifs de plus en plus perfectionnés d'indemnisation des victimes.

Vous êtes victime d'un accident de la circulation : la loi du 5 juillet 1985 vous ouvre la possibilité d'agir contre le responsable de cet accident et son assureur dans des conditions favorables à la victime et sur le fondement du principe de la réparation intégrale de votre préjudice.

Vous êtes victime d'un accident médical : qu'il s'agisse d'une faute du praticien ou d'un aléa thérapeutique, vous êtes susceptible d'obtenir la réparation de votre préjudice contre l'auteur de la faute ou par le biais de la solidarité nationale si aucune faute n'a été commise.

Le législateur a en effet crée des organismes spécialisés dans les réparations amiables de certaines affections :

Ainsi c'est l'ONIAM qui indemnise les préjudices liés à la contamination par le virus de l'Hépatite C ou au effets de la prise du MEDIATOR.

Se sont encore les CRCI qui indemnisent les victimes d'aléas thérapeutiques ou d'affections iatrogènes dès lors que le préjudice atteint un certain degré de gravité.

Si l'indemnisation proposée par ces organismes n'est pas satisfaisante, une procédure jusiciaire peut toujours être envisagée.

Quand il existe un tiers responsable de votre préjudice, la procédure d'indemnisation commence toujours par une demande auprès de l'assureur de l'auteur de la faute.

Dès ce stade de la procédure, il est important de vous faire assister d'un avocat qui vous permettra d'une part d'échapper à la lenteur dont font parfois preuve les assureurs, d'autre part d'évaluer l'offre qui vous sera faite et le cas échéant de la rejeter.

Statistiquement, la moitié des offres d'indemnisation permet de mettre un terme à la procédure.

Lorsque l'offre ne donne pas satisfaction ou que l'assureur refuse sa garantie, il convient de saisir le juge des référés d'une demande d'expertise afin que soit évalué contradictoirement votre préjudice.

L'intrevention d'un avocat à ca stade de la procédure est obligatoire.

L'assistance de l'avocat et d'un médecin conseil est également fortement recommandée tout au long de l'expertise.

Ils seront un précieux soutien pour défendre vos intérêts devant l'expert.

Le rapport d'expertise est un élément central dans la procédure dès lors que si le juge n'est pas lié par les conclusions de l'expert, on s'aperçoit qu'en pratique il suit son avis.

Si l'avocat a pu faire valoir ses arguments en amont, il peu donc faire évoluer les conclusions de l'expert.

Grâce au rapport de l'expert il vous sera alors possible de saisir le Tribunal de Grande Instance d'une demande d'indemnisation qui sera chiffrée par votre conseil.

Par manque d'information, de nombreuses victimes dont les conditions matérielles de subsistance sont pourtant affectées, demeurent sans indemnisation.

A l'heure de la communcation en ligne, ces situations parfois dramatiques, doivent cesser.

L'avocat est un pilier de cette information et il se met, via le net, de plus en plus à la portée du justiciable afin de lui apporter conseil et soutien.

N'hésitez plus à contacter votre avocat à Lyon.

Contact

Consultez également :